Rapatriements

 

MALADES RAPATRIES EN FRANCE

Depuis sa création le 11 juin 1999, SANTE SANS PASSEPORT a rapatrié en France 5 malades (4 malades du Sénégal et 1 du Niger) pour des interventions chirurgicales au CHU de NANTES.

Ces malades toujours dans un état dramatique ont été diagnostiqués ou présentés par leur famille lors des consultations de l'ONG. Au delà de l'aspect médical, il se cache toujours un véritable drame humain où la détresse et la souffrance prédominent. Souvent ces malades ont déjà pris en charge médicalement ou chirurgicalement dans leur pays.  Malheureusement, la prise en charge initiale n'est pas adaptée entrainant des complications liées au manque de formation des médecins, l'absence de structures médicales adéquates. Tout cela dans un contexte de laxisme et d'une absence de responsabilité morale. Cette citation d'Issoufou Ada (Niger) : "Quand on ne connait pas le geste qui sauve, on évite le geste qui tue"

Ces dossiers sont très lourds pour SANTE SANS PASSEPORT car il faut se battre sans cesse et avec abnégation pour trouver le financement. Il s'y ajoute de nombreuses démarches administratives.

Cet adage qui illustre bien la maladie en Afrique où  le patient n'a aucune alternative : " Quand on a de l'argent on est mal soigné. Quand on n'en a pas d'argent on meurt." Aussi, L'ONG est pour tous ces malades la bouée de l'espoir.

 

 

Ousmane Ka, un garçon de 18 ans, de l'ethnie Peul, habitant un petit village près de St Louis du Sénégal a été opéré avec succès le 12 avril 2005 dans le service de chirurgie cardiaque du CHU de NANTES par le Pr Olivier BARON sous circulation extra-corporelle. (lire son histoire)

 

 

 

 

 

Opéré à 5 reprises dans son pays et victime de graves complications, Mouhamed, un garçon Sénégalais de 10 ans a été opéré avec succès au CHU de Nantes à 3 reprises en 2008 d'une grave malformation ano-rectale par le Pr Yves Heloury. (lire son histoire)

 

 

 

Une jeune fille Sénégalaise de 21 ans, Awa, est aveugle depuis près de 3 ans. Cette cécité bilatérale est due à une maladie rare : le kératocône (amincissement et déformation de la cornée en forme de cône). Elle a été opérée avec succès au CHU de NANTES, dans le service d'ophtalmologie, par Bertrand Vabres, le 29 avril 2009, pour kératoplastie de l'œil droit (greffe de cornée) et le 10 mars 2010 pour l'œil gauche.  (lire son histoire)

 

 

Faïza, une fillette de 8 ans, du Niger, devait être opérée  le 9 septembre 2009 dans le service de chirurgie infantile du CHU de Nantes par Antoine Hamel.
Chez cette fillette, on suspectait une actinomycose, qui est une infection rare due à une bactérie qui peut atteindre tous les organes (sphère ORL, abdominale ou osseuse).
Hélas, son opération a du être annulée car, après de longues investigations, on a diagnostiqué une fibrodysplasie ossifiante progressive ou "maladie de l'homme de pierre". C'est une maladie dite orpheline, génétique et très rare. Seulement 2500 cas recensés dans le monde sur 7 milliards d'individus. (lire son histoire)

 

 

Ousmane est un garçon de 2 ans et habite à Dakar. Il est né avec une cécité bilatérale.

Ousmane, accompagné de sa maman, a eu le 17 février 2011  un bilan ophtalmologique  complet au CHU de NANTES par Guylène LEMEUR. (lire son histoire) 

 

 

 

SANTE SANS PASSEPORT a financé une intervention chirurgicale à Dakar pour Talla, un jeune homme de 23 ans, porteur d'une fente labiale de la lèvre supérieure. (lire son histoire)