LES ANTALGIQUES

 

 

 

Les antalgiques sont classés en fonction de leur puissance et de leur action par rapport à la douleur. Cette hiérarchisation  a été faite par l’OMS.

 

CLASSIFICATION ANTALGIQUES

PALIER 1

ANTALGIQUES PERIPHERIQUES

(douleurs légères à moyennes)

PALIER 2

ANTALGIQUES CENTRAUX FAIBLES

(douleurs moyennes à intenses)

PALIER 3

ANTALGIQUES CENTRAUX FORTS

(douleurs très intenses)

 

 

PALIER 3

Morphine et ses dérivés

PALIER 2

Codéine, Dextropropoxyphène, Tramadol

PALIER 1

Paracétamol, Aspirine, AINS

 

 

 

ANTALGIQUES PERIPHERIQUES (PALIER 1)

On peut les qualifier d'usuels. En effet, ils sont utilisés dans le traitement des douleurs légères à moyennes. Plusieurs familles de médicaments sont utilisés comme antalgiques périphériques, les AINS (Anti Inflammatoires Non Stéroïdiens) en font partie :

 

1-Les non morphiniques :

Ce sont des traitements antalgiques simples

 

FAMILLE

NOM

ACTION

CONTRE INDICATIONS

EFFETS SECONDAIRES

Acide acétylsalicilique

-Aspégic

-Catalgine

-antalgique

-antipyrétique

-ulcère

-grossesse

-traitement AVK

-métrorragies

-troubles digestifs

-acouphènes

-hémorragies

Paracétamol

 

-Dafalgan

-Doliprane

-Efféralgan

-antalgique -antipyrétique

-alcoolisme

-hépatopathie

-érythème

-urticaire

Noramidopyrine

-Salgydal

-Novalgine

-Avafortan

-antalgique

 

-agranulocytose

-asthme

 

 

2- Les AINS :

Ils sont utilisés soit en complément d'un traitement antalgique simple soit seul car ils ont une action anti-inflammatoire et anti-pyrétique associées

 

 

FAMILLE

NOM

ACTION

CONTRE INDICATIONS

EFFETS SECONDAIRES

Les Salycilés

-Aspégic

-Catalgine

-Upsa

-Solupsan

-antalgique

-antipyrétique

-anti-inflammatoire

-inhibition acide urique

 

-ulcère

-traitement AVK

-métrorragies

-allergie

-grossesse

-troubles digestifs

-syndrome hémorragique

-insuffisance hépatique

-baisse acuité visuelle

-céphalées

-bourdonnements oreilles

 

Les Pyrazolés

Butazolidine

-anti-inflammatoire

-anti-pyrétique

-antalgique

-gastrite

-ulcère

-asthme

-traitement diurétique

Digestifs :

-nausées

-douleurs abdominales

-diarrhée

-ulcération gastrique

-hémorragie digestive

Rénale :

-IRF

-rétention hydrosodée

-hyponatrémie

-hypokaliémie

-élévation TA

Respiratoire :

-bronchospasme

Hématologie :

-anémie,

-agranulocytose,

-thrombopénie

Cutanée :

-allergie

-érythème

 

Les Indoliques

-Indocid

-Arthrocid

 

Arycarboxyliques

-Cartrex,

-Flanid

-Surgam

-Minalfène

-Flector

-Voltarène

-Lodine

-Antadys

-Cébutid Profénid Nabucox, Apranax,

Naprosyne,

Les Oxicams

Feldène, Brexin, Cycladol, Inflaced, Tilcotil

 

 

 

ANTALGIQUES CENTRAUX FAIBLES (PALIER 2)

Ces antalgiques opiacés faibles sont souvent associés à d’autres substances. On trouve rarement de la codéine ou du dextropropoxyphène seul. Leur action est souvent associée à celle d’un antalgique périphérique.

CODEINE

FAMILLE

NOM

ACTION

CONTRE IND

EFFETS SECOND

Codéine seule

-Dicodin

-Codenfan

Antalgique

-Hypothyroïdie

-allergie

-Asthme

-insuf. hépatique

-constipation

-nausées

-vomissements

-somnolence

-vertiges

-bronchospasme

Codéine +

Paracétamol

-Claradol Codéine

-Lindilane

-Efferalgan Codéine

-Algisedal

-Codoliprane

-Dafalgan Codéine

-Prontalgique

 

Antalgique

Antipyrétique

-idem

-idem

Codéine +

Acide acétylsalicilyque

-Aspégic codéine

-Sédaspir

 

 

 

 

 

DEXTROPROPOXYPHENE

FAMILLE

NOM

ACTION

CONTRE IND

EFFETS SECOND

Dextropropoxyphène

+ Paracétamol

-Di-Antalvic

-Propofan

-Di Dolko

-Dialgirex

-Dioalgo

-Antalgique

-Antipyrétique

-allergie

-insuf. rénale

-nausées

-vomissements

-constipation

-hypoglycémie

-asthénie

-vertiges

-somnolence

 

 

LE TRAMADOL

FAMILLE

NOM

ACTION

CONTRE IND

EFFETS SECOND.

Tramadol seul

-Contramal gélule et solution injectable

-Topalgic gélule et solution injectable

-Trasédal gélule

-Zamudol gélule et solution injectable

-Biodalgic efferv.

-Takadol efferv.

-Zumalgic efferv.

-antalgique

-anti-inflammatoire faible

-allergie au Tramadol

-traitement

IMAO

-urticaire, oedeme de Quincke

-bronchospasme

-convulsions

-nausées

-vomissements

-céphalées

-vertiges

-sécheresse buccale

Tramadol LP

-Contramal

-Monocrixo

-Topalgic

-Zamudol

 

 

 

Tramadol +

Paracétamol

-Ixprim

-Zaldiar

 

 

 

 

 

A noter que le Temgésic (Buprémorphine) est un agoniste/antagoniste morphinique (explications dans le paragraphe suivant)

 

 

 

ANTALGIQUES CENTRAUX PUISSANTS (PALIER 3)

Le pavot est une plante qui date de l’antiquité où elle était utilisée  pour ses vertus calmantes. Du pavot a été extrait son principal alcaloïde : la morphine. D’autres substances aujourd’hui reproduisent les propriétés de la morphine : les opioïdes

La morphine est un antalgique à effet central. Ses effets sont dus à l’activation dite agoniste des récepteurs opioïdes qui se situent au niveau de la moelle épinière.

 

Action agoniste :

Les agonistes purs comme la morphine vont directement sur les récepteurs et reproduisent tous les effets de la morphine. En augmentant les doses on peut atteindre un effet maximal.

Action agoniste/antagoniste :

Ils ont un effet limité car effet plafond même si on augmente les doses. Ils ne reproduisent pas tous les effets de la morphine et s’ils prennent la place d’un agoniste pur ils en réduisent l’effet.

Action antagoniste :

C’est le Narcan (Naloxone). Ils se fixent sur un des récepteurs opioïdes mais ne l’activent pas et empêchent les agonistes d’agir. C’est donc l’antidote de la morphine.

La morphine présente des effets indésirables : constipation, nausées, vomissements et peut entraîner une dépression respiratoire

 

NOMS

PRESENTATION

PUISSANCE

(par rapport à la morphine)

POSOLOGIE

DUREE D’ACTION

                             AGONISTE

 

Morphine

-buvable, ampoule 5, 10, 20 mg dans 10 ml

-Skenan et Moscotin gel. 10, 30, 60 mg

-IV ou S/C ampoules de 10, 20, 50 mg

1

IV par PCA : 20 à 60 mg 24 h

-4 à 6 h

Fentanyl

ANESTHESIE (IV)

-Durogésic dispositif

transdermique

100

 

Phénopéridine

ANESTHESIE

15

 

Alfentanyl

ANESTHESIE

30

 

Sufentanyl

ANESTHESIE

1000

 

Dextromoramide (Palfium)

 

 

 

Péthidine

(Dolosal)

 

 

-s’ajoute à la propriété antalgique une propriété anti-spasmodique

ANTAGONISTE

Naloxone

(Narcan)

IV ampoule de 1 ml/0,4 mg

 

-0,2 mg à 0,3mg/kg (max 4 fois/24 h

-3h

                                                                  AGONISTE/ANTAGONISTE

Nalbuphine

(Nubain)

-IV, IM ampoule de 2 ml/20 mg

2

 

 

Bupremorphine

(Temgésic)

-IV, IM ampoule de 1ml/0,3 mg

-sublinguale : glossette à 0,2 mg

30

-1 ampoule/12 h

-6 h