Le Niger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Niger est une ancienne colonie Française. Il est indépendant depuis 1960.

Il est limité :

-au nord par l’Algérie et la Libye

-à l’est par le Tchad,

-au sud par le Bénin et le Nigeria,

-à l’ouest par le Burkina Faso et le Mali.

Le point culminant est le Mont Bagzane (2022 m) situé dans le Massif de l’Aïr dans la partie centrale du pays.Le fleuve Niger (4700 km) est le 3e fleuve d’Afrique de par sa longueur après le Nil et le Zaïre. Il prend sa source en Guinée Conakry, traverse au Mali, passe à Niamey capitale du Niger, puis au Nigeria et se jette dans l’océan atlantique

 

SUPERFICIE                                                                                                 

-1 200 000 km2 (un peu plus de 2 fois celle de la France)

 

POPULATION : 14 millions d’habitants

CAPITALE : Niamey (800 000 habitants)

VILLES PRINCIPALES

-Agadez

-Zinder

-Tahoua

-Dosso

 RELIGIONS :

-Islam (95 %)                                                                                                                     

-christianisme et animisme (5 %)

ALPHABETISATION

-28,7% des adultes > à 15 ans

ETHNIES

-les Haoussa (53 %) qui est la langue la plus parlée. Ils sont principalement situés dans le centre du pays. Les Haoussas sont un peuple de cultivateurs (principalement le mil), artisans et commerçants.

-les Djermas-Songhaï (22 %). Ils sont localisés à l’ouest du pays, le long du fleuve Niger. Cette ethnie parle le Djerma.

-les Touaregs (11 %). Peuple nomade ils sont situés dans le nord du pays. Ils parlent le tamasheq.

-Les Peuls (10 %). On distingue les Peuls sédentaires au sud et les Peuls nomades au nord.

 

CLIMAT

Situé dans une des régions les plus chaudes et les plus ensoleillées de la terre, le Niger est doté d'un climat essentiellement désertique et extrêmement sec.

On y distingue trois régimes climatiques : le régime aride saharien au nord, le régime de transition sahélo-tropicale de la région de l'Aïr et le régime sahélien au sud.

Le climat est caractérisé par trois saisons : chaude (de mars à mai), pluvieuse (de juin à septembre) et froide (d'octobre à février).

 

SITUATION SOCIO-ECONOMIQUE

C’est le pays le plus pauvre du monde. Sur les 182 pays classés il est le 182e.

-2 personnes sur 3 vivent sous le seuil de pauvreté

-35 % sous le seuil extrême de pauvreté

 

L 'IDH

Il faut préciser que l’IDH est l’indicateur le plus significatif et crée depuis 1990 par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement)

Cet indice composite et sophistiqué tient compte :

-du PIB par personne

-l’espérance de vie à la naissance

-le taux de scolarisation

-le pourcentage d’individus qui savent lire et écrire

CLASSEMENT PNUD SUR 182 PAYS

 
 

2005

 

2007

 

2009

IDH

NORVÈGE     0,963

FRANCE      0,938

SENEGAL     0,458

NIGER        0,281

ISLANDE     0,968

FRANCE      0,952

SENEGAL     0,439

NIGER        0,374

NORVEGE  0,971 FRANCE    0,961 SENEGAL  0,464  NIGER     0,340

CLASSEMENT

NORVÈGE        1e

FRANCE         16e

SENEGAL        158e

NIGER         177e

ISLANDE        1e

FRANCE         10e

SENEGAL        156e

NIGER         174e

NORVEGE        1e

FRANCE          8e

SENEGAL        166e

NIGER         182e

 

PIB/habitant en dollars

NORVEGE  37670 dollars

FRANCE   27677 dollars

SENEGAL   1648 dollars

NIGER       835 dollars

FRANCE   30380 dollars

SENEGAL   1792 dollars

NIGER       785 dollars

FRANCE   33674 dollars

SENEGAL   1666 dollars

NIGER       627 dollars

 

ESPERANCE DE VIE

FRANCE     79,5 ans

SENEGAL    55,7 ans

NIGER       44,4 ans

FRANCE     80,2 ans

SENEGAL    62,3ans

NIGER       55,8 ans

 

FRANCE      81 ans

SENEGAL     55,4 ans

NIGER        50,8 ans

 

 

RESSOURCES ET INFRASTRUCTURES

Equipement pour 1000 habitants

NIGER

FRANCE

Automobiles

4

491

Télévisions

10

632

Lignes téléphoniques

2

566

Ordinateurs

0,6

347

 

Ressources animales : ovins, caprins, bovins et volailles

Ressources minérales : uranium (4e producteur mondial), phosphate, or, sel, étain, gypse, charbon

 

SANTE

Le taux de couverture sanitaire au Niger est de 48 % et celui vaccinal tourne autour de 18 %. Le taux de mortalité infantile est de à 126 pour 1 000 tandis que le taux de la mortalité maternelle se situe à  700 décès pour 100 000. L’indice synthétique stagne à 8 enfants par femme. C’est la fécondité la plus forte du monde selon les estimations de la Division de la population des Nations Unies. Quant au taux de prévalence du VIH/SIDA, il bascule à 0,87 % et reste le plus faible des pays de l’Afrique subsaharienne. Le pays est à un stade où il peut endiguer la pandémie par des interventions efficaces et coordonnées.

 

Seulement 48 % de la population nigérienne bénéficient d’un accès facile aux services de santé c'est-à-dire habitent à moins de 5 km d’un centre médical. Les capacités limitées d’achats des médicaments du fait du recouvrement des coûts dans les centres de santés et la faible disponibilité des médicaments dans les pharmacies et d’autres problèmes restreignent l’utilisation des services de santé y compris les contraceptifs qui sont aussi sous recouvrement.

 

PERSONNELS DE SANTE

 

NIGER

NORMES O.M.S.

MEDECIN

1 pour 47 531 habitants

1 pour 10 000

PHARMACIEN

1 pour 769 230 habitants

1 pour 20 000

DENTISTE

1 pour 770 000 habitants

1 pour 50 000

INFIRMIER

1 pour 9 000 habitants

1 pour 5 000

SAGE FEMME

1 pour  6650 femmes

1 pour 5 000

 

POLITIQUE

Le Niger est sous un régime semi présidentiel avec un président de la République élu au scrutin majoritaire et pour un mandat de 5 ans, renouvelable une fois.

L’Assemblée Nationale est composée de 113 députés élus pour 5 ans.

Le Niger a lancé en février 1996 un processus de décentralisation qui a abouti à la création de 265 communes, 36 départements, 8 régions. Mais ces collectivités territoriales ont très peu de moyens ce qui rend cette décentralisation quasi inexistante.

L’actuel Président, Mamadou Tandja, a été élu en 1999 et réélu en 2004. Il ne pourra pas se présenter en 2009.

L’actuel Président, Mamadou Tandja, a été élu en 1999 et réélu en 2004. Il ne pourra pas se présenter en 2009. Mais le 4 août 2009 et par référendum il modifie la constitution qui prolonge son mandat de 3 ans.

 

Le 18 février 2010, l'armée prend le pouvoir et renverse le Président Mamadou Tandja