EDITORIAL : Au Sénégal, le « sukaru korr » hante le sommeil des femmes.

 logoLe Sénégal est un pays où la religion musulmane est présente à 95 % dans sa population. Le « sukaru korr » est une expression Wolof qui signifie le sucre du Ramadan.

C’est une coutume de voir pendant le mois du Ramadan, la belle fille apporter du sucre et des dattes à sa belle-famille. Une démarche plutôt bien appréciée. Mais depuis quelques années, ce qui était une coutume bien appréciée fait place à des actes démesurés. Ainsi, le "Sukaru korr" perd sa dimension culturelle pour prendre des allures de dépenses inconsidérées.

Aujourd’hui cette coutume  devient une obligation morale. C'est la belle famille qui impose sa loi.  Elle hante le sommeil de bon nombre de femmes mariées. Il semble que le « sukaru korr » est même devenu une pratique dont le non-respect peut participer à la déstabilisation psychologique et à la fragilisation de la belle fille. Ainsi, cette pratique au lieu d’être un simple geste de reconnaissance va constituer une surcharge pour les femmes qui veulent satisfaire à tout prix leur nouvelle famille. A l’origine, cette tradition était un acte qui servait à cimenter les relations entre la femme mariée et sa belle-famille. Ce système de don permet à la belle fille de rechercher l’estime, la considération et une position de choix au sein de sa belle-famille.

Mais depuis déjà quelque temps, c’est l’escalade, c’est l’inflation qui va bien au-delà du traditionnel sucre offert à la belle famille. En effet, avec beaucoup d’imagination, la belle-fille ne se contente plus du sucre. Certaines offrent des plats copieux, des tissus, meme de l'argent. Peut-être pensent-elles que le niveau de considération de la belle-famille est au prorata des cadeaux offerts !!

Le « sukaru korr » n’existe ni dans le Coran, ni dans la Sunna (pratiques du prophète Mohamet). L’islam recommande aux musulmans de donner l’aumône pendant le mois du Ramadan surtout aux personnes dans le besoin.

Dommage car  le « sukaru korr » demeure une belle tradition.  Mais les Sénégalaises en ont fait une arme de séduction…matérielle imposée par  belle famille!!!!

Le Président de SANTE SANS PASSEPORT                    17.01.2017