ECZEMA


 

 

 

 

Dermatose érythémato-vésiculeuse prurigineuse, en nappe ou en placards, très récidivante

 

 

 

 

Eczéma bulleux (homme de 70 ans) Niger

 

 

 

 

 

 

          Avant le traitement                                                                                                   Après le traitement

 

CLINIQUE

Il évolue par poussées. Le prurit est pratiquement constant. La poussée évolue en 4 phases.

a)-phase érythémateuse :
Un placard érythémateux, œdémateux, chaud , inflammatoire, parsemé de petites élevures. Le prurit est constant.

b)-phase vésiculeuse :
Quelques heures après la 1e phase, les vésicules caractéristiques de l’eczéma apparaissent sur les lésions. Elles sont transparentes et renferment une sérosité claire. Ces vésicules sont fragiles. Elles se rompent spontanément et c’est la 3e phase.

c)-phase de suintement :
Les vésicules laissent écouler un liquide séreux jaunâtre. Le placard se couvre alors de croûtes qui vont se dessécher et tomber

d)-phase de réparation :
Lorsque les croûtes sont tombées, la peau prend un aspect érythémateux et lisse. La rougeur diminue et la surface de la peau se craquelle et se recouvre de squames fi

FORMES CLINIQUES

a)-l’eczéma aigu du visage :
Il est caractérisé par une rougeur intense et diffuse, œdémateuse avec suintement. Les lésions sont prurigineuses.

b)-l’eczéma papulo-vésiculeux :
Petites élevures papuleuses, légèrement infiltrées, de teinte rose vif avec au centre une vésicule.

c)-l’eczéma nummulaire (en pièces de monnaie) :
Il est très prurigineux. Les vésicules sont groupées sous forme de petits médaillons bien limités.

d)-l’eczéma bulleux :
Les vésicules sont grandes et prennent la forme de bulles. Il se rencontre surtout aux mains et aux pieds.

e)-l’eczéma sec :

Il est constitué de taches rosées recouvertes de squames sèches. C’est une forme dans laquelle la vésiculation est atténuée.

f)-l’eczéma kératosique (eczéma chronique) :

C’est un épaississement marqué de la couche cornée. Il réalise de véritables carapaces kératosiques blanc-grisâtres, épaisses et fissurées.

Il se localise aux pieds, aux mains mais surtout au niveau des faces latérales des doigts. Il est fait de vésicules profondes enchâssées dans l’épiderme du fait de l’épaisseur de la couche cornée.

g)-l'eczéma dysidrosique :

Il se localise aux pieds, aux mains, mais surtout au niveau des doigts. Il est fait de vésicules enchâssées du fait de l'épaisseur du derme.

4-Eczéma constitutionnel ou dermatite atopique :

a)-dermatite atopique du nourrisson :

Elle débute vers le 2e-3e mois de la vie. Il s’agit d’un eczéma toujours prurigineux, érythémato-suintant et croûteux. Le visage est souvent le premier atteint : front et joues (la bouche, nez et le menton sont respectés). L’éruption peut s’étendre aux oreilles et au cuir chevelu. Des lésions sur les membres peuvent se voir.
Chez l’enfant plus grand (à partir de 3-4 ans), la D. A. a un aspect et une topographie différents : plaques lichénifiées, prurigineuses, rarement suintantes, prédominant au niveau des plis des coudes, creux poplités, poignets, posant le diagnostic différentiel avec un intertrigo trichophytique.

La D.A. évolue par poussées avec des phases d’eczéma suintant alternant avec des rémissions plus ou moins complètes. Les poussées s’atténuent progressivement avec l’âge. A partir de la puberté, l’eczéma peut guérir définitivement dans 90 % des cas.

TRAITEMENT

Ce sont les dermocorticoïdes utilisés généralement sous forme de crème. (il faut utiliser les dermocorticoïdes de niveau 2 et 3) dans les formes localisées. Dans les formes étendues, utilisation des corticoîdes per os.
Les antihistaminiques et les antibiotiques sont également utiles