RAPATRIEMENTS

MOUHAMED, STENOSE DE L’OESOPHAGE

 Mouhamed est un garçon de 10 ans. Il habite au Sénégal dans un village de brousse sans eau ni électricité proche de la ville de Thies (70 kms au nord de Dakar). Il est le 6e d'une famille de 8 enfants.

Il a avalé accidentellement de de la soude caustique, un produit ménager, utilisé comme désinfectant, très présent dans les familles Africaines. La conséquence est dramatique puisqu'une partie de l'oesophage est brulée entrainant un rétrécissement (sténose). Mouhamed ne peut  manger des aliments solides. il est contraint à une alimentation liquide ou semi liquide. Si son état nutritionnel est relativement satisfaisant, l'évolution staturo-ponderale est en dessous de la normale pour un enfant de 10 ans.

Le budget de SANTE SANS PASSEPORT ne permet pas de le prendre en charge financierement pour une intervention chirurgicale lourde  en France. C'est donc l'Association l'Auvergne pour un enfant  (lire) qui prend en charge pour la 2e fois un patient adressé par SANTE SANS PASSEPORT. La prise en charge est la suivante : billet d'avion, intervention chirurgicale, famille d'accueil.

Mouhamed est arrivé en France le 20 septembre 2017 et est rentré au Sénégal le 28 janvier 2018.  

Malheureuserment il n'a pu etre  opéré car la stenose de l'oesophage est haute située et proche de la trachée. Une sonde de gastrostomie (sonde placée directement dans l'estomac) a été mise en place pour permettre à ses parents de l'alimenter.  

Adama, sténose accidentelle de l’oesophage

Adama, est un garçon de 5 ans,  qui habite Thiaroye dans la banlieue surpeuplée de Dakar. Il est le dernier d'une famille de 11 enfants.

Il a avalé accidentellement de la soude caustique (largement utilisée au Sénégal comme d'ailleurs en Afrique de l'ouest) comme produit d'entretien entrainant une sténose de son oesophage par brulure. Ne pouvant ni boire ni manger, Adama  est alimenté par une sonde de gastrostomie (sonde  allant directement dans l'estomac). La maman est contrainte de mixer tous les aliments et de les injecter avec une seringue 3 fois/jour.

Il a besoin d'une lourde intervention chirurgicale pour reconstruire son oesophage. SANTE SANS PASSEPORT ne pouvant financer cette intervention, a pris contact  avec l'Association L'Auvergne pour un enfant

C'est donc l'association Auvergnate qui apporte le financement pour le  rapatriement d'Adama : intervention chirurgicale, billets d'avion, famille d'accueil. Adama sera opéré au CHU de Clermont Ferrand par Thierry SCHEYE, chirurgien pédiatrique digestif.

Adama arrive en France à Clermont-Ferrand le 3 avril 2017. Adama a été opéré le mardi 18 avril 2017. Il y a quelques complications post-opératoires. Adama a été réopéré le 27 juillet 2017. Enfin, Adama retrouve sa famille au Sénégal le 26 novembre après un long séjour en France de 8 mois.

PS : Sur la photo Adama avec sa soeur jumelle. On note son retard de croissance lié à son alimentation par sonde de gastrostomie.

 

 

 

 

Abass, cataracte bilatérale congénitale.

Abass, est un jeune garcon Sénégalais âgé de 13 ans. Il habite avec sa famille dans le quartier de la Médina à Dakar.

Il est né avec une cataracte bilatérale (oeil droit et gauche). La cataracte est l'atteinte du cristallin. Il est situé juste derriere la pupille. Il est transparent. Dans la cataracte, le cristallin est opaque et ne permet pas à la lumiere de  le traverser afin de fixer sur la rétine les rayons lumineux.

Au Sénégal Abass a déjà subi 3 interventions chirurgicales (2008 et 2013) sans aucun résultat. Le bilan visuel pour cet enfant est catastrophique :

-l'oeil gauche est condamné définitivement . Absence de perception lumineuse

-l'oeil droit percoit les mouvements. 

Il existe une possibilté minime pour qu'Abass puisse une amelioration de sa vue, c'est une nouvelle intervention chirurgicale en France au CHU de NANTES. Elle consiste à une keratoplastie  (greffe de cornée) de l'oeil droit en sachant qu'il n 'y a pas de certitude quant au résultat. C'est l'intervention de la derniere chance.

IL FAUT UN BUDGET DE 3000 € soit 2 millions de CFA (intervention + avion).

 La famille est pauvre et a déjà beaucoup dépensé pour les 3 interventions realisées au Sénégal.

 

 

DON

KHADIJETOU, fente palatine.

KHADIJETOU, 10 ans, elle habite Rosso en Mauritanie à la frontiere avec le Sénégal.

Elle est née avec une double malformation congénitale :
– Cardiopathie congénitale qui est une malformation du coeur à la naissance. Elle présente une CIV qui est une communication entre le ventricule droit et le ventricule gauche. Elle sera opérée par la Chaîne de l'Espoir à l'hopital de Fann à Dakar dans le courant du mois de septembre 2017.

– Fente palatine qui est une malformation du palais (absence de fusion des 2 parties du palais). Cette malformation est normalement opérée entre le 4e et 6e mois de vie. D'ailleurs Fanta, a des troubles phonétiques et quelques difficultés pour se nourrir.

Elle sera opérée le 22 mai 2017 par le Pr Pierre CORRE en stomatologie au CHU de NANTES

Moustapha, keratocone

 

Moustapha, 40 ans, habite le village de MBilor dans la région du Fouta (nord du Sénégal). Il est pratiquement aveugle à cause d'une maladie de l'oeil appelée kératocône (amincissement et déformation de la cornée en forme de cône). Le seul traitement est la greffe de cornée (kératoplastie)

Il a été opéré le 23 novembre 2016 par Bertrand VABRES dans le service d'ophtalmologie du CHU de NANTES pour l'oeil gauche.

La kératoplastie (greffe de cornée) de l'oeil droit a été faite le 1er juillet 2013 également au CHU de NANTES par Bertrand Vabres. 

Electricien de métier et avec des verres correcteurs, Moustapha va pouvoir travailler de nouveau.

 

 

 

 

 

Mohamed, bilan ophtalmologique

Mohamed, 67 ans, ville de Boutilimit (Mauritanie).

Mohamed a de gros soucis de vue : glaucome bilatéral, myopie forte, acuité visuelle basse.

Il a eu un bilan ophtalmologique complet notamment de la retine par Bertrand VABRES en ophtalmologie au CHU de NANTES. Intervention de la cataracte (oeil gauche) le 22 juin 1016

 

Rapatriement et opération de MAGUETTE

Maguette(OPEREE AU CHU DE NANTES LE 18 AOUT 2015)

Martine RIBES habite Ris Orangis dans la banlieue Parisienne. Son activité professionnelle  l’a conduit il y a quelques années au Sénégal. Il y a 7 ans, elle décide de prendre en charge socialement et financièrement, une jeune fille, Maguette, orpheline de ses parents et recueillie par une tante. Maguette à 22 ans  et habite M’Bour sur la Petite Cote à 80 kms au sud de Dakar.

Lycéenne brillante, Maguette vient d'obtenir son bac avec mention malgré une dystrophie cornéenne bilatérale (affection héréditaire entrainant une perte très importante de l’acuité visuelle). On note 1/10e à l’œil droit et 3/10e à l’œil gauche). Seule une kératoplastie (greffe de cornée) permettra à Maguette d’améliorer sa vision. Grâce à tous les efforts déployés, Martine a réussi à trouver un budget de 3000 € (intervention chirurgicale + avion). SANTE SANS PASSEPORT s'est occupée de toute la logistique médicale et administrative.

Maguette sera opérée le 18 août 2015 par Bertrand Vabres dans le service d’ophtalmologie au CHU de NANTES.

Il faudra réaliser également l'intervention dans 1 an pour l'oeil gauche  et trouver le meme budget (3000 €)  

Rapatriement : Salamata, intervention en ORL au CHU de NANTES

oeilSalamata est une jeune femme Sénégalaise de 29 ans. Elle habite Dakar la capitale. Elle présente une tumeur  de la glande lacrymale droite  (qui produit les larmes).

Elle a été opérée le 18 janvier 2014 dans un hôpital à Dakar. Malheureusement, cette tumeur continue d'évoluer. Rapatriée en France le 23 février, elle a été opérée le le 27 fevrier 2015 par, Christophe FERRON, chirurgien ORL, au CHU de NANTES. L'intervention a duré près de 4 h et  a consisté schématiquement à retirer l'oeil droit envahi par la tumeur et fermer le trou orbitaire par un lambeau cutané.

Salamata a eu de la radiothérapie en post-opératoire  à raison de 30 séances sur 6 semaines.

La radiothérapie est un traitement loco-régional qui utilise les radiations pour détruire toutes les cellules cancéreuses en épargnant les tissus sains. Elle a été réalisée au centre Jean Bernard au Mans dans la Sarthe. Elle vient en complément de l'intervention chirurgicale.

PHOTO 3. Après l'intervention chirurgicale et la radiothérapie, le 3e et dernier temps est la réalisation d'une prothèse oculaire par un oculariste. Ils ne sont qu'une cinquantaine en France.  

Arrivée en France le 23 février, Salamata rentre définitivement au Sénégal le 21 août.

 

 

 

Photo avant son départ de France, après chirurgie
réparatrice et pose d'une prothèse oculaire droite.

MALADES RAPATRIES EN FRANCE

Depuis sa création le 11 juin 1999, SANTE SANS PASSEPORT a rapatrié en France 8 malades (7 malades du Sénégal et 1 du Niger) pour des interventions chirurgicales au CHU de NANTES.

Ces malades toujours dans un état dramatique ont été diagnostiqués ou présentés par leur famille lors des consultations de l'ONG. Au delà de l'aspect médical, il se cache toujours un véritable drame humain où la détresse et la souffrance prédominent. Souvent ces malades ont déjà pris en charge médicalement ou chirurgicalement dans leur pays.  Malheureusement, la prise en charge initiale n'est pas adaptée entrainant des complications liées au manque de formation des médecins, l'absence de structures médicales adéquates. Tout cela dans un contexte de laxisme et d'une absence de responsabilité morale. Cette citation d'Issoufou Ada (Niger) : "Quand on ne connait pas le geste qui sauve, on évite le geste qui tue"

Ces dossiers sont très lourds pour SANTE SANS PASSEPORT car il faut se battre sans cesse et avec abnégation pour trouver le financement. Il s'y ajoute de nombreuses démarches administratives.

Cet adage qui illustre bien la maladie en Afrique où  le patient n'a aucune alternative : " Quand on a de l'argent on est mal soigné. Quand on n'en a pas d'argent on meurt." Aussi, L'ONG est pour tous ces malades la bouée de l'espoir.

Aïssata – atteinte d’un cardiopathie sévère

AISSATA-WAïssata, est une jeune fille, étudiante de 22 ans. Elle est originaire du village de Savoigne à 30 km au nord de la ville de St Louis du Sénégal. Elle habite à Thies chez sa tante.

Elle a été opérée le 20 novembre et réopérée le 27 novembre 2013 dans le service de chirurgie cardiaque du CHU de NANTES par le Pr Olivier BARON. Aïssata souffre d’une cardiopathie rhumatismale (atteinte de 2 valves cardiaques : aortique et mitrale). C’est la conséquence d’angines à répétitions non diagnostiquées ou mal soignées.

Quand le germe en cause est le streptocoque et qu'il n'est pas détruit,  il se fixe sur les valves du cœur et les détruit. Cette pathologie n’existe plus en France depuis 50 ans. Le cœur ne fonctionne pas correctement et retentit sur la croissance d’Aïssata qui mesure 1 m 62 pour un poids de 32 kg !!!!!!! En l’absence d’intervention chirurgicale c’est la mort….Le coût s’élève à 17 000 €. Il aura fallu de nombreuses démarches pour trouver ce budget. Le financement vient du Sénégal. La moitié est apportée par Plan International, ONG ciblée sur les enfants, et présente dans 50 pays, l’autre moitié par la société Française SOLDIVE implantée au Sénégal et qui cultive des melons à destination de l’Europe. Le siège social étant à Thouars dans le département des Deux Sèvres.