RAPATRIEMENTS

Rapatriement et opération de MAGUETTE

Maguette(OPEREE AU CHU DE NANTES LE 18 AOUT 2015)

Martine RIBES habite Ris Orangis dans la banlieue Parisienne. Son activité professionnelle  l’a conduit il y a quelques années au Sénégal. Il y a 7 ans, elle décide de prendre en charge socialement et financièrement, une jeune fille, Maguette, orpheline de ses parents et recueillie par une tante. Maguette à 22 ans  et habite M’Bour sur la Petite Cote à 80 kms au sud de Dakar.

Lycéenne brillante, Maguette vient d'obtenir son bac avec mention malgré une dystrophie cornéenne bilatérale (affection héréditaire entrainant une perte très importante de l’acuité visuelle). On note 1/10e à l’œil droit et 3/10e à l’œil gauche). Seule une kératoplastie (greffe de cornée) permettra à Maguette d’améliorer sa vision. Grâce à tous les efforts déployés, Martine a réussi à trouver un budget de 3000 € (intervention chirurgicale + avion). SANTE SANS PASSEPORT s'est occupée de toute la logistique médicale et administrative.

Maguette sera opérée le 18 août 2015 par Bertrand Vabres dans le service d’ophtalmologie au CHU de NANTES.

Il faudra réaliser également l'intervention dans 1 an pour l'oeil gauche  et trouver le meme budget (3000 €)  

Rapatriement : Salamata, intervention en ORL au CHU de NANTES

oeilSalamata est une jeune femme Sénégalaise de 29 ans. Elle habite Dakar la capitale. Elle présente une tumeur  de la glande lacrymale droite  (qui produit les larmes).

Elle a été opérée le 18 janvier 2014 dans un hôpital à Dakar. Malheureusement, cette tumeur continue d'évoluer. Rapatriée en France le 23 février, elle a été opérée le le 27 fevrier 2015 par, Christophe FERRON, chirurgien ORL, au CHU de NANTES. L'intervention a duré près de 4 h et  a consisté schématiquement à retirer l'oeil droit envahi par la tumeur et fermer le trou orbitaire par un lambeau cutané.

Salamata a eu de la radiothérapie en post-opératoire  à raison de 30 séances sur 6 semaines.

La radiothérapie est un traitement loco-régional qui utilise les radiations pour détruire toutes les cellules cancéreuses en épargnant les tissus sains. Elle a été réalisée au centre Jean Bernard au Mans dans la Sarthe. Elle vient en complément de l'intervention chirurgicale.

PHOTO 3. Après l'intervention chirurgicale et la radiothérapie, le 3e et dernier temps est la réalisation d'une prothèse oculaire par un oculariste. Ils ne sont qu'une cinquantaine en France.  

Arrivée en France le 23 février, Salamata rentre définitivement au Sénégal le 21 août.

 

 

 

Photo avant son départ de France, après chirurgie
réparatrice et pose d'une prothèse oculaire droite.

MALADES RAPATRIES EN FRANCE

Depuis sa création le 11 juin 1999, SANTE SANS PASSEPORT a rapatrié en France 8 malades (7 malades du Sénégal et 1 du Niger) pour des interventions chirurgicales au CHU de NANTES.

Ces malades toujours dans un état dramatique ont été diagnostiqués ou présentés par leur famille lors des consultations de l'ONG. Au delà de l'aspect médical, il se cache toujours un véritable drame humain où la détresse et la souffrance prédominent. Souvent ces malades ont déjà pris en charge médicalement ou chirurgicalement dans leur pays.  Malheureusement, la prise en charge initiale n'est pas adaptée entrainant des complications liées au manque de formation des médecins, l'absence de structures médicales adéquates. Tout cela dans un contexte de laxisme et d'une absence de responsabilité morale. Cette citation d'Issoufou Ada (Niger) : "Quand on ne connait pas le geste qui sauve, on évite le geste qui tue"

Ces dossiers sont très lourds pour SANTE SANS PASSEPORT car il faut se battre sans cesse et avec abnégation pour trouver le financement. Il s'y ajoute de nombreuses démarches administratives.

Cet adage qui illustre bien la maladie en Afrique où  le patient n'a aucune alternative : " Quand on a de l'argent on est mal soigné. Quand on n'en a pas d'argent on meurt." Aussi, L'ONG est pour tous ces malades la bouée de l'espoir.

Aïssata – atteinte d’un cardiopathie sévère

AISSATA-WAïssata, est une jeune fille, étudiante de 22 ans. Elle est originaire du village de Savoigne à 30 km au nord de la ville de St Louis du Sénégal. Elle habite à Thies chez sa tante.

Elle a été opérée le 20 novembre et réopérée le 27 novembre 2013 dans le service de chirurgie cardiaque du CHU de NANTES par le Pr Olivier BARON. Aïssata souffre d’une cardiopathie rhumatismale (atteinte de 2 valves cardiaques : aortique et mitrale). C’est la conséquence d’angines à répétitions non diagnostiquées ou mal soignées.

Quand le germe en cause est le streptocoque et qu'il n'est pas détruit,  il se fixe sur les valves du cœur et les détruit. Cette pathologie n’existe plus en France depuis 50 ans. Le cœur ne fonctionne pas correctement et retentit sur la croissance d’Aïssata qui mesure 1 m 62 pour un poids de 32 kg !!!!!!! En l’absence d’intervention chirurgicale c’est la mort….Le coût s’élève à 17 000 €. Il aura fallu de nombreuses démarches pour trouver ce budget. Le financement vient du Sénégal. La moitié est apportée par Plan International, ONG ciblée sur les enfants, et présente dans 50 pays, l’autre moitié par la société Française SOLDIVE implantée au Sénégal et qui cultive des melons à destination de l’Europe. Le siège social étant à Thouars dans le département des Deux Sèvres.

DEUX SENEGALAIS OPERES AU CHU DE NANTES EN OPHTALMOLOGIE :

Deux Sénégalais, Ibrahima Kane âgé de 25 ans, étudiant à l'université de Dakar et Moustapha Sarr, 37 ans, électricien, ont été opérés le 1er juillet 2013 au CHU de Nantes dans le service d'ophtalmologie par Bertrand Vabres pour une kératoplastie (greffe de cornée). Ils sont arrivés en France le 26 juin et repartis au Sénégal le 10 juillet.

Ils  présentent tous 2 un kératocône bilatéral. C'est une maladie rare OperationsYeuxde l'oeil qui se caractérise par un amincissement et déformation de la cornée en forme de cône aboutissant à une atteinte plus ou moins importante de l'acuité visuelle.

Moustapha est pratiquement aveugle et c'est son oeil gauche qui a été opéré. Quant à  Ibrahima c'est son oeil droit qui a été opéré.

Il faut maintenant attendre 1 an pour des raisons immunologiques pour que  tous 2 reviennent en France afin de pratiquer sur l'autre oeil une greffe de cornée.

Rapatriés dans le passé

 

 

Ousmane est un garçon de 2 ans et habite à Dakar. Il est né avec une cécité bilatérale.

Ousmane, accompagné de sa maman, a eu le 17 février 2011  un bilan ophtalmologique  complet au CHU de NANTES par Guylène LEMEUR. (lire son histoire) 

 

 

 

Faïza, une fillette de 8 ans, du Niger, devait être opérée  le 9 septembre 2009 dans le service de chirurgie infantile du CHU de Nantes par Antoine Hamel.
Chez cette fillette, on suspectait une actinomycose, qui est une infection rare due à une bactérie qui peut atteindre tous les organes (sphère ORL, abdominale ou osseuse).
Hélas, son opération a du être annulée car, après de longues investigations, on a diagnostiqué une fibrodysplasie ossifiante progressive ou "maladie de l'homme de pierre". C'est une maladie dite orpheline, génétique et très rare. Seulement 2500 cas recensés dans le monde sur 7 milliards d'individus. (lire son histoire)

 

 

 

Une jeune fille Sénégalaise de 21 ans, Awa, est aveugle depuis près de 3 ans. Cette cécité bilatérale est due à une maladie rare : le kératocône (amincissement et déformation de la cornée en forme de cône). Elle a été opérée avec succès au CHU de NANTES, dans le service d'ophtalmologie, par Bertrand Vabres, le 29 avril 2009, pour kératoplastie de l'œil droit (greffe de cornée) et le 10 mars 2010 pour l'œil gauche.  (lire son histoire)

 

 

 

 

Opéré à 5 reprises dans son pays et victime de graves complications, Mouhamed, un garçon Sénégalais de 10 ans a été opéré avec succès au CHU de Nantes à 3 reprises en 2008 d'une grave malformation ano-rectale par le Pr Yves Heloury. (lire son histoire)

 

 

 

Ousmane Ka, un garçon de 18 ans, de l'ethnie Peul, habitant un petit village près de St Louis du Sénégal a été opéré avec succès le 12 avril 2005 dans le service de chirurgie cardiaque du CHU de NANTES par le Pr Olivier BARON sous circulation extra-corporelle. (lire son histoire)

 

 

 

 

SANTE SANS PASSEPORT a financé une intervention chirurgicale à Dakar pour Talla, un jeune homme de 23 ans, porteur d'une fente labiale de la lèvre supérieure. (lire son histoire)