CARDIOPATHIES

Les cardiopathies au Sénégal

A travers les missions de soins primaires que « SANTE SANS PASSEPORT » effectue dans le nord du Sénégal, l’ONG diagnostique cliniquement un certain nombre de cardiopathies chez l’enfant, l’adolescent et parfois chez l’adulte jeune. Or, il faut savoir que seulement 10% de ces cardiopathies sont opérées, les autres meurent…

 Il existe 2 types de cardiopathies :

1-les cardiopathies congénitales qui correspondent à une malformation du cœur existant à la naissance

2-les cardiopathies rhumatismales qui sont la conséquence de complications cardiaques dues à des infections à streptocoque (angine, pharyngite, scarlatine) qui ne sont pas diagnostiquées ou mal traitées et qui lèsent définitivement les valves du cœur.

Cette pathologie a été éradiquée en France, grâce notamment à un diagnostic précoce et un traitement adapté reposant sur l’antibiothérapie.

 
Perspectives

Ce bilan est édifiant et patent. La seule possibilité adaptée et concrète est le rapatriement de ces patients en France afin qu’ils soient opérés dans des hôpitaux ayant une structure de chirurgie cardiaque. Seul à ce jour, Ousmane Ka, un garçon de 18 ans, de l'ethnie Peul, et habitant un petit village près de St Louis du Sénégal a été opéré avec succès le 12 avril 2005 dans le service de chirurgie thoracique du CHU de NANTES par le Pr Olivier BARON sous circulation extra-corporelle.

 
Budget
 
Une intervention dans un service de chirurgie cardiaque en France est d’un coût prohibitif (15 000 €). Il s’y ajoute le rapatriement par avion.

L’attente a été interminable pour bon nombre d’enfants et adolescents. Toutes les cardiopathies rhumatismales diagnostiquées par SANTE SANS PASSEPORT sont décédées faute d’avoir trouvé le budget pour une intervention en France

A VENIR

Sous l’impulsion du Pr Olivier Baron, du CHU de NANTES et qui intervient dans le cadre de la Chaine de l’Espoir, toutes ces cardiopathies seront opérées gratuitement à l’hôpital de Fann à Dakar, en coordination avec le Pr Ibrahima Bara DIOP, cardiologue.

Ce sont donc les équipes chirurgicales de la Chaine de l’Espoir qui interviendront et permettront à tous ces enfants et adolescents de vivre car leur seule perspective sans intervention était la mort.

Les premières interventions sont programmées dans la semaine du 11 au 17 janvier 2010

 

 

 

 

 

LA CHAINE DE L'ESPOIR OPERE A L HOPITAL FANN A DAKAR

 
Madiop, âgé de 12 ans, habitant la ville de St Louis du Sénégal a été opéré le lundi 11 janvier 2010 à l'hôpital de Fann à Dakar. Cet enfant souffrait d'une grave atteinte de ses valves du cœur. Cette intervention de chirurgie cardiaque a été réalisée par la Chaine de l'Espoir à la demande de SANTE SANS PASSEPORT. La Chaine de l'Espoir est venue pendant une semaine et a pu opérer de nombreux enfants et adolescents. Malheureusement la demande est énorme en matière de chirurgie cardiaque

 Deux autres adolescentes atteintes de cardiopathies diagnostiquées par SANTE SANS PASSEPORT attendent la prochaine mission au Sénégal de la Chaine de l'Espoir pour enfin vivre comme les autres : Mary (15 ans) et Fama (16ans). Mais l'état cardiaque de Fama ne pouvait attendre. Elle a été opérée le à l'hôpital de Fann à Dakar, par une équipe de chirurgiens Sénégalais le 25 février 2010 mais est décédée le lendemain de l'intervention.

     Mary (15 ans)                             Fama (16 ans)