Actualité de l’ONG

logo

Bienvenue sur le site de l'ONG Santé Sans Passeport.

 

Depuis mars 2000, SANTE SANS PASSEPORT, effectue des missions médicalisées dans le nord du Sénégal. Ces missions ont lieu en mars (saison sèche) et octobre (saison des pluies). Elles sont composées de 4 personnes et une durée de 15 jours.

Parallelement au Sénégal, 4 missions médicalisées ont été effectuées au Niger. Pour des raisons de sécurité elles ont été arrêtées à la suite de la prise de 5 otages le 16 septembre 2010 à Arlit (Niger) et l'assassinat de 2 français le 9 janvier 2011 à Niamey par AQMI (Al Qaïda Magreb Islamique).

A ce jour, 30 missions médicalisées ont été réalisées au Sénégal prenant en charge 26290 malades. Au Niger, 4 missions et 4560 malades.

EDITORIAL : Au Sénégal, le « sukaru korr » hante le sommeil des femmes.

 logoLe Sénégal est un pays où la religion musulmane est présente à 95 % dans sa population. Le « sukaru korr » est une expression Wolof qui signifie le sucre du Ramadan.

C’est une coutume de voir pendant le mois du Ramadan, la belle fille apporter du sucre et des dattes à sa belle-famille. Une démarche plutôt bien appréciée. Mais depuis quelques années, ce qui était une coutume bien appréciée fait place à des actes démesurés. Ainsi, le "Sukaru korr" perd sa dimension culturelle pour prendre des allures de dépenses inconsidérées.

Aujourd’hui cette coutume  devient une obligation morale. C'est la belle famille qui impose sa loi.  Elle hante le sommeil de bon nombre de femmes mariées. Il semble que le « sukaru korr » est même devenu une pratique dont le non-respect peut participer à la déstabilisation psychologique et à la fragilisation de la belle fille. Ainsi, cette pratique au lieu d’être un simple geste de reconnaissance va constituer une surcharge pour les femmes qui veulent satisfaire à tout prix leur nouvelle famille. A l’origine, cette tradition était un acte qui servait à cimenter les relations entre la femme mariée et sa belle-famille. Ce système de don permet à la belle fille de rechercher l’estime, la considération et une position de choix au sein de sa belle-famille.

Mais depuis déjà quelque temps, c’est l’escalade, c’est l’inflation qui va bien au-delà du traditionnel sucre offert à la belle famille. En effet, avec beaucoup d’imagination, la belle-fille ne se contente plus du sucre. Certaines offrent des plats copieux, des tissus, meme de l'argent. Peut-être pensent-elles que le niveau de considération de la belle-famille est au prorata des cadeaux offerts !!

Le « sukaru korr » n’existe ni dans le Coran, ni dans la Sunna (pratiques du prophète Mohamet). L’islam recommande aux musulmans de donner l’aumône pendant le mois du Ramadan surtout aux personnes dans le besoin.

Dommage car  le « sukaru korr » demeure une belle tradition.  Mais les Sénégalaises en ont fait une arme de séduction…matérielle imposée par  belle famille!!!!

Le Président de SANTE SANS PASSEPORT                    17.01.2017

 

MOHAMED, STENOSE ACCIDENTELLE DE L’OESOPHAGE

 

 Mohamed est un garçon de 10 ans. Il habite au Sénégal dans un village de brousse sans eau ni électricité proche de la ville de Thies(70 kms au nord de Dakar). Il est le 6e d'une famille de 8 enfants.

Il a avalé accidentellementde la soude caustique,un produit ménager, utilisé comme désinfectant, très présent dans les familles Africaines.La conséquence est dramatique puisqu'une partie de l'oesophage est brulée entrainant un rétrécissement (sténose). Mohamed ne peut  manger des aliments solides. il est contraint à une alimentation liquide ou semi liquide. Si son état nutritionnel est relativement satisfaisant, l'évolution staturo-ponderale est en dessous de la normale pour un enfant de 10 ans.

Le budget de SANTE SANS PASSEPORT ne permet pas de le prendre en charge financierement pour une intervention chirurgicale lourde  en France. C'est donc l'Association l'Auvergne pour un enfant  (lire) qui prend en charge pour la 2e fois un patient adressé par SANTE SANS PASSEPORT. La prise en charge est la suivante : billet d'avion, intervention chirurgicale, famille d'accueil;

Mohamed arrive en France le 20 septembre 2017 et restera 3 mois. Il sera opéré par Thierry SCHEYE, chirurgien pédiatrique digestif au CHU de Clermont Ferrand. 

Adama, sténose accidentelle de l’oesophage

Adama, est un garçon de 5 ans,  qui habite Thiaroye dans la banlieue surpeuplée de Dakar. Il est le dernier d'une famille de 11 enfants.

Il a avalé accidentellement de la soude caustique (largement utilisée au Sénégal comme d'ailleurs en Afrique de l'ouest) comme produit d'entretien entrainant une sténose de son oesophage par brulure. Ne pouvant ni boire ni manger, Adama  est alimenté par une sonde de gastrostomie (sonde  allant directement dans l'estomac). La maman est contrainte de mixer tous les aliments et de les injecter avec une seringue 3 fois/jour.

Il a besoin d'une lourde intervention chirurgicale pour reconstruire son oesophage. SANTE SANS PASSEPORT ne pouvant financer cette intervention, a pris contact  avec l'Association L'Auvergne pour un enfant

C'est donc l'association Auvergnate qui apporte le financement pour le  rapatriement d'Adama : intervention chirurgicale, billets d'avion, famille d'accueil. Adama sera opéré au CHU de Clermont Ferrand par Thierry SCHEYE, chirurgien pédiatrique digestif.

Adama arrive en France à Clermont-Ferrand le 3 avril 2017. Adama a été opéré le mardi 18 avril 2017. Il y a quelques complications post-opératoires. Adama a été réopéré le 27 juillet 2017. Adama devrait retrouver sa famille au Sénégal le 18 septembre 2017 après un long séjour d'un peu plus de 5 mois. 

PS : Sur la photo Adama avec sa soeur jumelle. On note son retard de croissance lié à son alimentation par sonde de gastrostomie.

 

 

 

 

Massar, scoliose sévère

 Massar a 21 ans, il habite Louga, ville située à 80 kms au sud de Saint Louis (ancienne capitale de l'AOF)

Il présente une scoliose idiopathique (sans cause) qui s'est installée vers l'âge de  8  ans. C'est à cet âge qui l'aurait fallu corriger cette pathologie par un corset. Malheureusement rien n'a été fait. La croissance n'a fait qu'aggraver cette déformation de la colonne vertébrale.

Joël DELECRIN, chirurgien,  spécialiste de la chirurgie du rachis au CHU de Nantes, est en mesure d'opérer Massar. Le budget pour ce type d'intervention est tres important. Il sélève à 13608,70 € pour 8 jours d'hospitalisation. Merci de nous soutenir..  

 

DON

Fanta, malformation congénitale des pieds.

Fanta, est une fillette de 24 mois qui habite Thiès, ville à 70 kms au Nord de Dakar.

Elle est née avec une malformation congénitale.: deux pieds bots. La fréquence de cette malformation est d'1 cas pour 1000 naissances.  On ne connait pas la cause. Elle touche 2 fois plus le garçon que la fille. Fanta a déjà été opérée à l'hôpital St Jean de Dieu de Thies.

Fanta va etre prise en charge dans le service de chirurgie orthopédique pédiatrique du CHU de NANTES par Emmanuelle MAYRARGUE (spécialiste du pied). Le traitement associe la chirurgie (opérée le 5 juillet 2017) et la correction orthopédique par plâtre à raison d'1 plâtre  par semaine. La durée est de 8 semaines.

Fanta viendra accompagnée de sa maman  le 12 juin 2017 et repartira au Sénégal le 31 août 2017.

 

KHADIJETOU, fente palatine.

KHADIJETOU, 10 ans, elle habite Rosso en Mauritanie à la frontiere avec le Sénégal.

Elle est née avec une double malformation congénitale :
– Cardiopathie congénitale qui est une malformation du coeur à la naissance. Elle présente une CIV qui est une communication entre le ventricule droit et le ventricule gauche. Elle sera opérée par la Chaîne de l'Espoir à l'hopital de Fann à Dakar dans le courant du mois de septembre 2017.

– Fente palatine qui est une malformation du palais (absence de fusion des 2 parties du palais). Cette malformation est normalement opérée entre le 4e et 6e mois de vie. D'ailleurs Fanta, a des troubles phonétiques et quelques difficultés pour se nourrir.

Elle sera opérée le 22 mai 2017 par le Pr Pierre CORRE en stomatologie au CHU de NANTES

Moustapha, keratocone

 

Moustapha, 40 ans, habite le village de MBilor dans la région du Fouta (nord du Sénégal). Il est pratiquement aveugle à cause d'une maladie de l'oeil appelée kératocône (amincissement et déformation de la cornée en forme de cône). Le seul traitement est la greffe de cornée (kératoplastie)

Il a été opéré le 23 novembre 2016 par Bertrand VABRES dans le service d'ophtalmologie du CHU de NANTES pour l'oeil gauche.

La kératoplastie (greffe de cornée) de l'oeil droit a été faite le 1er juillet 2013 également au CHU de NANTES par Bertrand Vabres. 

Electricien de métier et avec des verres correcteurs, Moustapha va pouvoir travailler de nouveau.

 

 

 

 

 

Mamoudou, 14 ans, acuité visuelle.

Mamoudou a 14 ans et habite la ville de MATAM dans le nord du Sénégal.

C'est le père qui a contacté l'ONG via le site internet. Depuis de nombreuses années son fils se plaint de douleurs oculaires et sa vision n'est satisfaisante qu'à une distance de 20 cm.  Le père s'est retrouvé dans un véritable nomadisme médical au Sénégal consultant de nombreux ophtalmologues. Malheureusement, aucun diagnostic ni traitement.  

Le 30 aout 2016, Mamoudou a eu un bilan ophtalmologique complet par Bertrand VABRES au CHU de NANTES qui a conclu à une limbo conjontivite des tropiques (allergie) qui a lésé gravement la cornée de ses yeux.

Le traitement médical de 6 mois n'ayant apporté aucune amélioration, il faut prévoir une greffe de cornée (kératoplastie) pour l'oeil droit et l'oeil gauche.

 

Mohamed, bilan ophtalmologique

Mohamed, 67 ans, ville de Boutilimit (Mauritanie).

Mohamed a de gros soucis de vue : glaucome bilatéral, myopie forte, acuité visuelle basse.

Il a eu un bilan ophtalmologique complet notamment de la retine par Bertrand VABRES en ophtalmologie au CHU de NANTES. Intervention de la cataracte (oeil gauche) le 22 juin 1016